L’anxiété de séparation chez les chiens

Vous est-il arrivé de rentrer à la maison après le travail et de retrouver les coins de vos portes ou de vos meubles mâchouillés? Votre chien jappe-t-il toujours lorsque vous quittez la maison et vous fait la grande fête à votre retour comme s’il ne vous avait pas vu depuis des semaines? Vous a-t-il laissé de petits «cadeaux» un peu partout dans la maison? Il se pourrait alors que votre chien souffre d’anxiété de séparation.

Il n’est pas clair pourquoi certains chiens souffrent de cette anxiété alors que d’autres n’en souffrent pas dans les mêmes circonstances. Il ne faut pas penser que la destruction et les salissures sont faites parce que votre chien veut vous punir, mais bien plus parce qu’il ressent un sentiment de panique face au fait d’être laissé seul.

À la naissance, le chiot est complètement dépendant des soins de sa mère durant les premières semaines de sa vie. Un attachement se développe avec la mère et, par la suite, avec la famille adoptive.

La mère commencera à apprendre à ses chiots à se détacher d’elle dès leur plus jeune âge, les rendant ainsi indépendants lorsqu’ils auront atteint leur puberté. Ainsi détachés, ils vivront une vie d’adulte saine au sein de la famille. Toutefois, parce que l’adoption d’un animal se fait dans les premières semaines de sa vie, le jeune chiot peut s’attacher rapidement à un membre de la famille. Le fait aussi de «chouchouter» l’animal durant les premières semaines de son arrivée peut entraver ce détachement nécessaire et créer une dépendance. Dans ce cas, le chien devient anxieux lorsque son maître quitte la maison et le laisse seul.

Mais comment reconnaître si votre chien souffre d’anxiété de séparation? Certains comportements peuvent aider à détecter le problème lorsqu’ils sont manifestés par votre animal:

Il vous suit partout dans la maison quand vous êtes là

Quand vous rentrez à la maison, il vous accueille avec de grandes démonstrations frénétiques.
Il commence à se comporter avec excitation, dépression ou anxiété lorsqu’il vous voit vous préparer à quitter le domicile.
Il ne s’éloigne pas de vous lors de promenades à l’extérieur.
Si votre chien souffre d’anxiété de séparation, la meilleure façon d’y remédier est de changer votre comportement envers lui et de mettre en place des rituels qui l’aideront à développer son indépendance. En voici quelques-uns qui peuvent s’avérer efficaces:
Les départs de et les retours à la maison devraient toujours être faits dans le calme. Avant votre départ, commencez à ignorer votre chien pendant un bon trente minutes, pour éviter toute association d’absence de contact entre vous lorsque vous quitterez le domicile. De même lors du retour, ignorez votre chien pendant quelques minutes et ensuite caressez-le calmement. Bien que cela peut être difficile, cela demeure important!

Il ne faut pas laisser le chien passer la nuit dans votre chambre, sur le lit ou au pied du lit; il doit dormir dans une autre pièce.
Vous êtes le maître et non votre chien. Évitez de répondre à chaque fois que votre chien veut des câlins. Initiez toujours le contact, même si vous le dérangez durant sa sieste pour jouer.
Si votre chien a fait des dégâts durant votre absence, ne le grondez pas et ne nettoyez pas devant lui. Il ne comprendra pas: il associera la réprimande à votre retour et deviendra plus anxieux.
Il y a aussi la pratique du «Reste assis» et «Reste couché» qui peut aider à réduire l’anxiété de séparation chez votre chien, en incluant les méthodes de renforcement positif. L’objectif est que votre chien reste à la même place lorsque vous quittez son champs de vision brièvement. Puis, au fur et à mesure, vous augmentez la distance; le chien s’adaptera à cette habitude et restera calme durant l’éloignement. Exemple: vous regardez la télévision et vous vous levez pour aller chercher une collation. Vous dites à votre chien de rester assis ou couché et quittez la pièce. À votre retour, donnez-lui une friandise ou félicitez le calmement. NOTE: il est important de ne jamais punir votre chien durant ces sessions d’éducation.

Si les problèmes d’anxiété de votre chien persistent, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire; il pourra vous conseiller et vous suggérer divers traitements pour vous aider et aider votre chien.

Acheter un chien
Comment diminuer l’ennuie de votre chien ?